20 septembre 2017

LES TEMOIGNAGES DU MOIS DE SEPTEMBRE

Chaque jour des témoignages s’inscrivent sur le site de la pétition www.lechevalvamal.fr certains poignants, d’autres manifestant la colère de se voir abandonnés et seuls face à ce fléau qu’est la TVA dans le secteur équin. Depuis juin nous sélectionnons pour vous chaque mois un panel de ces commentaires qui nous rappellent que ces personnes qui ont pris le temps de signer la pétition et d’écrire un message, comptent sur VOUS pour pouvoir maintenir leur activité, sauvegarder leurs entreprises dans lesquelles ils sont engagés avec passion, et sauver leur avenir.

ILS ONT ECRIT :

  • Je suis cavalière et je souhaite m’installer plus tard mais cela est de plus en plus un rêve qui ne deviendra pas réalité
  • Cavalière depuis des années, l’augmentation de la TVA m’a obligée à arrêter l’équitation par manque d’argent pour payer des cours et deux fermetures des centres équestres de mon secteur.
  • C’est une passion pour moi et mon fils mais c’est dur de payer une année de cheval de nos jours il y a d’autres choses à augmenter que ça….
  • Étant cavalière et propriétaire d’un cheval, j’ai été directement impactée puisque les prestataires ont dû augmenter les factures que je paie. L’équitation redevient un luxe ! Un monde trop cher pour le français moyen, cette partie de la population dont je fais partie.
  • Est-ce que l’équitation doit être réservée à ceux qui ont de gros salaires ?
  • Mesdames et Messieurs les politiques, savez-vous que la fermeture d’un centre équestre, d’un haras, d’un centre d’’entrainement de chevaux de courses etc., qui sont pour la plupart des entreprises familiales installées dans les territoires ruraux a des conséquences économiques et sociales sur la vie de la commune, cela commence par la fermeture d’une école par le manque d’élèves. C’est ça l’avenir que vous nous offrez ? Vivre dans des villages sans vie !
  • La répercussion financière a été énorme et je ne sais pas si je vais pouvoir continuer à payer autant et donc à continuer l’équitation sur les années à venir car en plus dans la famille nous sommes deux à pratiquer
  • J’apporte ma signature pour pérenniser mon métier et vivre décemment ce qui actuellement n’est pas le cas
  • Je suis un éleveur je témoigne que les dégâts dans l’élevage ont été très conséquents
  • Honte à vous le ministère des finances de nous laisser disparaitre sans états d’âme, nous sombrons nous les professionnels à cause de cette TVA assassine.
  • Je suis professionnel, je suis concerné, et fatigué, trop dur ! Marre de payer tout le temps la tva à 20 qui a bien descendu le monde du cheval (élevage, cours, pension)
  • L’augmentation de la TVA avait été trop importante en une fois, on ne devrait pas priver certaines personnes d’un sport, juste parce que c’est trop cher
  • Je suis propriétaire de deux chevaux, difficile de subvenir à certains besoins tels que vétérinaire maréchal etc. depuis la hausse
  • Petit propriétaire qui aimerait investir un peu plus, quand on a connu le taux à 2,1 %…le passage à 20%…fait très mal
  • Etant cavalier, je vois bien que les centres équestres ont beaucoup de difficulté. On voit de plus en plus de demandes de demi ou tiers de pension chez les particuliers, ce qui est un signe aussi
  • Explosion des frais, tarifs des pensions et frais divers dans la filière. Pénalisation des emplois. Perte d’activité des éleveurs JE SIGNE LA PETITION
  • Une augmentation abusive et dévastatrice. Merci le Ministère des Finances, très belle opération de destruction.
  • Premièrement, je pars du principe que l’équitation est avant tout un monde agricole. Ensuite, il existe un réel potentiel d’emplois dans ce monde en expansion mais pas avec ces taux de tva qui étranglent la filière. Enfin c’est un véritable casse-tête de trouver à quel taux tel prestation correspond…
  • Parce que je trouve lamentable que certains des politiques soient en train de tuer le milieu rural en général et la filière équine en particulier !!
  • La tva est trop haute c’est dégueulasse et irresponsable Quand donc nos représentants politiques que nous avons élus vont se sentir concernés ? Est-ce que c’est lorsque nos entreprises seront par terre qu’ils vont réagir ? REVEILLEZ-VOUS MESDAMES ET MESSIEURS LES POLITIQUES NOUS VOUS AVONS ELUS POUR NOUS DEFENDRE.
  • Pour que la filière cheval puisse exister et vivre décemment Il y a trop de précarité dans ce secteur qui doit se professionnaliser et permettre aux jeunes de s’installer.
  • Cavalière dans un petit club, je vois les difficultés que rencontre la propriétaire pour faire face aux dépenses suite à une baisse de la fréquentation du club car les prix ont été augmentés pour faire face à la hausse de TVA
  • Étant moniteur d’équitation Indépendant et responsable de centre équestre salarié il est important pour moi de signer cette pétition. Tous solidaires pour un meilleur avenir de la filière !
  • Le coût est devenu trop important, ayant une jument et devant la mettre en pension cela a un coût vraiment plus élevé qu’il y a quelques années.
  • Je suis triste et j’ai beaucoup de peine car ne peux plus prendre de cours d’équitation à cause de la hausse des tarifs c’est trop cher pour mes parents
  • L’explosion des frais, tarifs des pensions et frais divers dans la filière pénalise l’emploi et entraine la perte d’activité des éleveurs
  • La préservation de ma passion, permettra de conserver des emplois en France rurale
  • Cette augmentation est abusive et dévastatrice Monsieur le Président Macron nous comptons sur vous.
  • C’est vital revenons au taux réduit et très vite
  • Professionnelle équestre je ne veux pas quitter ma passion et me retrouver en usine cela serait pour moi une mort lente
  • Je suis en formation dans les métiers du cheval et la TVA est trop élevée pour pouvoir essayer d’en vivre un peu. Qu’est-ce que je vais devenir ?
  • Pour que les cours ne passent pas à plus de 30 euros ! Soit plus de 200 euros par mois, et pour éviter que la filière devienne catastrophique !
  • En tant que petit propriétaire de chevaux JE DIS OUI au retour du taux réduit TVA pour la filière équine
  • Je ne suis pas professionnel dans le cheval, je signe pour soutenir la filière équine en crise qui me fait encore rêver
  • Nous sommes concernés en tant qu’éleveurs et pour nos propriétaires. Que vont devenir nos entreprises ?
  • Nous disons STOP au matraquage fiscal de la filière équine. C’est irresponsable.
  • La hausse de la TVA a entraîné une diminution des inscriptions en clubs hippiques par la répercussion sur les tarifs
  • Filière qui coule peu à peu, dans l’indifférence « POLITIQUE », des milliers d’emplois et un savoir-faire français si prestigieux qui se démoralise et fatigue chaque jour à cause des taxes.
  • J’ai signé cette pétition car JE NE VEUX PAS que ma profession meure…..Tout simplement!!!!!
  • Je signe car je veux en tant que grand père et arrière grand Père faire partager ma passion de l’équitation à ma descendance UN GRAND PERE HOMME DE CHEVAL EN COLERE
  • Continuez messieurs et mesdames les hauts fonctionnaires à vider les territoires ruraux par la mort de nos entreprises qui croulent sous les taxes irréfléchies que vous mettez en place. Bravo à l’ENA qui forme des hauts fonctionnaires sans états d’âme. Nous vous proposons des stages dans la vraie vie Mesdames et Messieurs.
  • Je fais de l’équitation depuis 15 ans et j’ai vu mon budget mis à mal depuis la hausse de TVA. Je ne trouve pas ça normal de devoir se restreindre sur certaines choses pour pouvoir continuer à exercer mon sport, du a une hausse délirante de la TVA.
  • Peut-on m’expliquer cette indifférence pour cette filière de 180.000 emplois qui se trouve actuellement en grand danger dont l’excellence n’est plus à prouver, et que nous n’ayons pas le même traitement d’attention que d’autres secteurs menacés. Je ne comprends vraiment pas. Doit-on se faire menaçant, faire comme ces personnes des autres secteurs dont les emplois sont en danger, descendre dans la rue pour attirer l’attention que mérite cette filière, Est-ce ça la France, obtenir l’écoute de nos Ministères en descendant dans la rue !!
  • EST-CE QUE DEMAIN JE POURRAI ENCORE VIVRE CETTE PASSION !
  •  
Partager cet article :