16 juin 2017

Qu’est-ce que le retour aux taux réduit de la TVA apportera au secteur du Galop ?

Réponse de Mr EDOUARD DE ROTHSCHILD, Président de France Galop

 

La proportion de propriétaires non assujettis à la TVA est d’environ 45 %, correspondant aux 2/3 des chevaux à l’entraînement, ce qui représente un nombre très important de nos propriétaires, acteurs majeurs de la filière des courses.

La hausse de TVA s’est traduite en toute logique par une baisse quasi immédiate du nombre de propriétaires. Cette baisse importante du nombre de propriétaires a impacté toute une filière au galop, depuis l’élevage jusqu’au nombre de chevaux qui s’entraînent chaque jour et qui courent sur les hippodromes.

 

Cet impact sur la baisse des effectifs à l’entraînement et donc en courses a débouché très naturellement sur une baisse des enjeux et donc des recettes, qu’il s’agisse des recettes pour l’Etat, pour les Collectivités et bien sûr pour les sociétés de courses organisatrices dont l’objet est de réinjecter les recettes dans la filière.

 

Il est clair qu’une baisse significative du taux de TVA serait à la fois un signal de confiance dans cette filière d’excellence mais également un signal très fort qui aurait un impact presqu’immédiat pour relancer l’activité des propriétaires et assurer ainsi la pérennité de toute la filière courses en France.

 

C’est tout simplement une question de survie de notre modèle envié partout dans le monde.

Partager cet article :